Bandeau
Diocèse de La Réunion
Slogan du site

Site d’informations de l’Église catholique à La Réunion. La vie des paroisses, des mouvements et des services du diocèse.

Patrick Richard... en toute simplicité
Article mis en ligne le 5 avril 2018

par Sonia Delecourt
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Après un passage dans notre île l’année dernière pour une série de concerts, Patrick Richard, auteur et compositeur chrétien, est de retour pour le premier Festival de Musiques et Arts liturgiques de La Réunion qui se déroulera du 5 au 23 avril. Il profitera de son séjour pour réjouir nos oreilles lors de concerts dans plusieurs paroisses et interviendra à la Cathédrale de Saint-Denis les 14 et 15 avril prochain pour des ateliers et y participera également à deux concerts.

Comment votre histoire musicale avec le Seigneur a-t-elle commencé ?
Composer à la guitare a toujours été pour moi un moyen d’expression. Quand j’avais 14 ans, j’étais timide, et ce qui m’a aidé à m’en sortir, a été d’écrire des chansons pour dire ce que j’avais sur le cœur. Assistant social de formation, j’ai vécu ma conversion en Église en janvier 1980. Moi qui composais des chants profanes, j’ai mis toute mon énergie et mes rêves à transformer l’Homme en fils de Dieu en utilisant mon moyen d’expression. J’avais alors une vingtaine d’années. Puis j’ai rencontré Noël Colombier, un chanteur en Église, qui m’a invité à une tournée. J’y ai pris goût. J’ai été dans un même temps permanent au Mouvement Eucharistique des Jeunes( MEJ), où j’ai composé quelques chants, dont le Psaume de la Création. Un autre chanteur, Raymond Fau, m’a remarqué et mis en lien avec sa maison de disques. C’est comme ça que j’ai enregistré mon premier album.

Quelques minutes avant son concert chez les Filles de Marie

Vous êtes venu à La Réunion l’année dernière, qu’est ce qui explique votre présence cette année ?
Lors de mon passage, une amitié est née avec Serge Dafreville et Jean-Marie Vincent, et on a eu l’idée d’un festival. On s’était promis un week-end avec des chorales pour travailler des chansons chrétiennes. Entre temps, Laurent Grzybowski est venu à lui aussi à La Réunion, proposant des chants liturgiques, et on s’est organisés pour être ensemble les 14 et 15 avril pour le Festival des musiques et arts liturgiques à la Cathédrale.

Qu’attendez-vous de ce festival ?
D’être en Église, pas seulement dans sa foi, mais dans ses rites. J’ai envie de chanter la foi au cœur de la liturgie. Je ne conçois pas un rite qui ne soit que rite, sans la foi qui nous amène à la vie. J’attends de ce festival un partage d’expériences et de pouvoir réfléchir ensemble.

Avant le week-end des 14 et 15 avril, vous allez proposer une série de concerts dans de nombreuses paroisses de l’île. Qu’est-ce que vos chants ont de nouveau par rapport à l’année dernière ?
Une année de plus ! Une année de rencontres, de réflexion, et des voyages. Je reviens de Tahiti et des îles Marquises, tout cela modèle ma foi et ma façon de la chanter. Je vais également présenter un nouvel album : Comme une étoile, Marie, qui est sorti en novembre 2017 avec des chants nouveaux, et la reprise de chants plus anciens de Cécile et Jean-Noël Klinguer : Je te salue Marie, Marie tendresse des pauvres. J’ai également repris une chanson de Jacques Brel, Prière païenne, qui est une très belle chanson de prière à Marie. La première fois que je l’ai chantée, c’était en janvier de cette année, aux îles Marquises, sur l’île de Jacques Brel, avec des gens qui ne connaissaient pas ce chant.

Comment qualifiez-vous vos chants par rapport aux nouveaux chants chrétiens ?
Je ne fais pas de la louange au sens évangélique du terme. Je passe par le Dieu de l’incarnation qui élève l’Homme. J’ai autant de chansons qui élèvent l’Homme que de chants qui disent la Gloire de Dieu. Je ne pourrais pas écrire un chant qui dit alléluia au Dieu Sauveur comme ça. J’ai envie de savoir pourquoi est-ce que tu dis Dieu Sauveur. Ça veut dire quoi dans ta vie, ça veut dire quoi être sauvé ? Tu as le sentiment d’être perdu ? Ça veut dire quoi de nous qui sommes autour de toi ? Ça veut dire quoi de ton humanité ? Qu’est-ce qui est relevé dans ton humanité à t’abaisser devant Dieu ?

Quel regard portez-vous sur les musiques chrétiennes actuelles ?
Musicalement, elles tiennent la route. Il y a des chants qui se disent nouveaux, mais qui sont anciens. Ils sont nouveaux par la guitare électrique, mais ce qui est dit, c’est l’Ancien Testament.
Ce n’est pas ma « couleur »... Mais dans la mesure où j’aime nos églises qui disent l’Histoire, je ne supporte pas que certains courants disent que l’Église commence avec eux. Si dans ces églises avec des vitraux d’une Histoire il y a plusieurs couleurs, et que le rouge n’a pas besoin du vert, du jaune, du bleu... ça ne sera pas mon Église.

Avez-vous des projets ?
Toujours.
J’ai beaucoup de pèlerinages à Lourdes en fin d’année scolaire, avec des réalités différentes, puisque je vais y aller avec le Mouvement Chrétien des Retraités de France, pour la 3e Journée du monde de la retraite, je vais également y aller avec Amicitia, un mouvement de brancardier et de serviteurs, et pour les diocèses de Laval et de Rennes, pour des soirées. Je dois aussi me rendre à Agen pendant une semaine pour des visites dans des écoles primaires et des collèges. J’ai aussi un single, écrit avec Laurent Grzybowski, qui doit sortir. Ce sont des chants pour les mouvements de retraités, afin de chanter l’espérance dans le monde de la retraite. Je pense aussi sortir un CD de chants profanes pour chanter toutes les dignités.

Les concerts

  • Le 5 avril, concert chez les Filles de Marie à 17h30
  • Le 6 avril, à l’église de Saint-Benoît, à 20h00
  • Le 7 avril à l’église de Salazie à 17h00
  • Le 8 avril à l’église des Avirons à 18h00
  • Le 9 avril à l’église de Pierrefond à 18h30
  • Le 11 avril à l’église de la Rivière des Pluies à 18h30
  • Le 12 avril à l’église de Cambuston à 18h30
  • Le 13 avril à l’église de Sainte-Clotilde à 18h00
  • Le 14 avril à la Cathédrale à 20 heures (avec Laurent Grzybowski)
  • Le 15 avril à la Cathédrale à 17 heures (avec Laurent Grzybowski et Marcel Refamiha)


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Patrick Richard était en concert chez les Filles de Marie
  • 96.3 ko / JPEG

Agenda
► voir en pleine page

Évènements à venir

0 | 8

21
octobre
2018
horaire du dimanche 21 octobre 2018
au samedi 27 octobre 2018

24
octobre
2018

25
octobre
2018
lieuUCO
46, Boulevard de la Trinité
horaire 18h30 - 20h00

28
octobre
2018
lieuParoisse Saint-Esprit au Chaudron
horaire 15h00 - 18h00

28
octobre
2018

31
octobre
2018
lieuÉglise N.-D. du Cénacle, Gol Baquet
horaire 18h00 - 22h00

03
novembre
2018
lieuÉglise Saint-Jean Baptiste
horaire du samedi 3 novembre 2018
au vendredi 30 novembre 2018

11
novembre
2018
lieuL’Eau vive, 80 rue Marius et Ary Leblond
horaire 09h30 - 16h00
puceContact puceMentions légales puce RSS

2012-2018 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4
Hébergeur : OVH