logo article ou rubrique
Sainte Agathe, un exemple pour nous tous
Article mis en ligne le 5 février 2018

par Sonia Delecourt

En rouge et blanc, les paroissiens de l’église Sainte-Agathe, à la Plaine-des-Palmistes ont fêté le 4 février, leur sainte patronne.

Pour l’occasion, les reliques de la sainte ont été exposées dans l’église, et les pèlerins, venus de toute l’île ont pu les approcher et prier Sainte-Agathe.
« Mi habite Saint-Gilles, mais mi viens tous les ans, raconte Edwige. Mi demande des grâces à Sainte-Agathe, mais surtout, comme elle, une foi à toute épreuve. »

Cette journée de pèlerinage a été rythmée par quatre chapelets, mais également par la messe solennelle présidée par Mgr Gilbert Aubry, qui a longuement parlé de la sainte dans son homélie : « Elle est un exemple, un modèle. Agathe était d’une famille noble, d’une grande beauté, et avait beaucoup de courtisans et veillait à rester dans le droit chemin et à ne pas céder à des sollicitations. Dans cette partie de l’Italie, régnait l’empire romain. En 231,Quintianus, gouverneur de cette région, voulait épouser Agathe, mais cette dernière avait refusé de se marier avec lui, car il n’était pas chrétien. Devant son refus, il l’a fait comparaître devant son tribunal. Quintianus essaye alors d’avoir Agathe par la torture. Il commence par la faire gifler, fouetter, marcher et s’allonger sur des tessons de poterie, avant de lui couper les seins et de la jeter en prison. Elle sera miraculeusement guérie. Agathe est un exemple pour nous. Aujourd’hui, nous pouvons être sollicités par beaucoup d’idoles : des positions sociales, ou se débiner et ne pas affirmer sa foi, ses convictions lorsque l’on parle de Jésus lors d’une conversation. On a peur. On a peur aussi de mettre sa vie en accord avec sa foi. Il ne s’agit pas pour nous d’arranger notre foi à notre sauce personnelle, de façon à ce qu’elle nous convienne. La foi, c’est la confiance en Dieu notre Père, avec Jésus, dans le souffle de l’Esprit, mais c’est aussi une juste confiance chacun en soi-même, et la confiance en les autres. Il nous arrive peut-être de perdre confiance en Dieu, en soi-même ou dans les autres, parce que nous n’avons pas encore bien compris que la foi a aussi un contenu, et chaque dimanche, l’Église proclame le credo, le symbole de Nicée, et tout est là-dedans. Et puis, l’église nous a transmis l’enseignement de Jésus à travers la première communauté des apôtres. Alors oui, il nous faut regarder ce que nous dit l’évangile. »

Regonflés par une homélie dynamique, les pèlerins ont exprimé leur joie en début d’après-midi à travers un Volcan Do Fé, un temps de louange animé par la Fraternité Missionnaire Jean Paul II.


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2023 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH