logo article ou rubrique
Rodolphe Emard : « J’ai besoin de vous pour m’apprendre à devenir prêtre »
Article mis en ligne le 13 août 2012
dernière modification le 29 juin 2013

par Françoise Adam de Villiers

Dimanche 12 août 2012, Rodolphe Emard a été ordonné prêtre pour le diocèse de La Réunion à la paroisse du Saint-Esprit de Trois-Mares (Tampon). Mgr Gilbert Aubry l’a nommé vicaire de la paroisse Notre-Dame du Bon Secours à Quartier-Français. Il célèbrera ce lundi 13 août sa première messe à 18 heures en l’église du Saint-Esprit, à Trois-Mares.

Quelques minutes avant 14h30, l’heure fixée pour le début de la messe d’ordination, la pluie s’était mise à tomber. Les plus craintifs avaient trouvé refuge dans l’église. Les plus audacieux attendaient avec confiance, tous parapluies déployés, tandis que la longue procession des servants d’autel, des diacres, des prêtres s’avançait et que l’assemblée chantait « Mon Dieu, tu es grand, tu es beau, Dieu vivant, Dieu très haut, tu es le Dieu d’amour ».

 [rouge]L’appel[/rouge]

Le père Jean-Marie Texier, curé de la paroisse du Saint-Esprit, a prononcé le mot d’accueil avec son affabilité coutumière. Visiblement ému, il s’est réjoui de « cette ordination d’un marmaille de Trois-Mares », avant de céder la place au père Laurent Julienne, responsable du Service des vocations, qui a appelé l’ordinand : « Que celui qui va être ordonné prêtre s’avance ».

« Me voici », a répondu Rodolphe Emard, debout au bas des marches qui menaient à l’autel. C’est alors que « frère soleil » a enfin bien voulu se montrer...

Dès lors, les mots et les gestes de la liturgie se sont enchaînés tranquillement, le père Laurent Julienne s’adressant à l’évêque : « La sainte Église, notre mère, vous présente notre frère Rodolphe et demande que vous l’ordonniez pour la charge du presbytérat ». Ainsi que le prévoit le rituel, Mgr Aubry a répondu : « Savez-vous s’il a les aptitudes requises ? »

Deux témoins se sont avancés pour témoigner que c’était bien le cas. D’abord Colette Avione, qui a évoqué le parcours du candidat à la prêtrise, en particulier au sein de la paroisse. Puis le père Luc Meyer, supérieur du séminaire de Nantes où Rodolphe Emard a réalisé son 2e cycle d’études et son année diaconale. Il a d’abord rappelé que celui-ci avait entendu l’appel à suivre le Christ « lors d’un rassemblement diocésain », un jour de Pentecôte. Puis il a souligné notamment son « zèle missionnaire », sa « vive sensibilité » et « ses convictions ardentes ».

Mgr Gilbert Aubry a alors conclu : «  Avec l’aide du Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu et notre Sauveur, nous le choisissons pour l’ordre des prêtres ». Et toute l’assemblée a laissé éclater sa joie en chantant le « Gloire à Dieu » de la Messe de La Réunion.

 [rouge]La liturgie de la Parole[/rouge]

Lecture du livre du prophète Jérémie (1, 4-9), psaume 22 (« Tu es mon berger ô Seigneur »), lecture de la seconde Lettre de Paul aux Corinthiens (4,1 - 2.5-7) se sont succédé, enfin le diacre Jean-Marc Rivière a chanté l’évangile (15, 9-17) : « Aimez-vous les uns les autres... ».

Mgr Gilbert Aubry a centré son homélie autour des questions : « Pourquoi être chrétien ? C’est quoi être chrétien ? C’est quoi la différence chrétienne ? », invitant finalement chacun à « aimer le Christ par-dessus tout », à « vivre avec le Christ ressuscité » et « à marcher partout avec Lui ».

 [rouge]La liturgie de l’ordination[/rouge]

La liturgie de l’ordination s’est ouverte avec le chant du Veni Creator : « Viens Esprit Créateur nous visiter... ». Rodolphe Emard a répondu cinq fois « oui, je le veux » aux demandes de l’évêque, déclarant ainsi devant l’assemblée sa « ferme intention » de « recevoir la charge » de prêtre... « avec la grâce de Dieu ». Il a aussi promis de « vivre en communion » avec Mgr Aubry et ses successeurs, « dans le respect et l’obéissance ».

L’imposition des mains

Un homme prosterné, un autre agenouillé, l’assemblée qui égrenait la longue litanie des saints... Ainsi en est-on venu au moment du rite essentiel avec l’imposition des mains par l’évêque, par chacun des prêtres présents, puis la prière d’ordination : « Père tout-puissant, donne à ton serviteur que voici d’entrer dans l’ordre des prêtres. Répands une nouvelle fois au plus profond de lui-même l’Esprit de sainteté... Qu’il soit un vrai collaborateur des évêques pour que le message de l’Évangile porte du fruit dans les cœurs... Qu’il soit avec nous un fidèle intendant de tes mystères... pour que ton peuple soit régénéré (...), pour que les pécheurs soient réconciliés et les malades relevés... ».

Les parents de Rodolphe ont alors amené ses vêtements sacerdotaux, une étole et une chasuble brodées par les carmélites des Avirons. Après l’onction des mains et la remise du pain et du vin, le nouveau prêtre a reçu de l’évêque un baiser fraternel, il a ensuite donné l’accolade à tous les prêtres présents.

 [rouge]La liturgie eucharistique[/rouge]

C’est dans un grand recueillement, étonnant compte tenu du nombre de personnes présentes, que s’est déroulée la liturgie eucharistique. Après la communion, le nouveau prêtre s’est tenu un long moment devant une statue de la Vierge Marie, chantant avec l’assemblée : « Nous te saluons ô toi Notre-Dame... couronnée d’étoiles... en toi nous est donnée l’aurore du salut ».

Puis Mgr Gilbert Aubry a pris la parole pour déclarer, une note d’humour dans la voix : « C’est une nouvelle étape qui commence... et Marie te sera d’un bon secours... puisque tu es nommé à la paroisse Notre-Dame du Bon Secours ! ». Des applaudissements se sont alors faits entendre dans l’assistance : des paroissiens de Quartier-Français, où se trouve cette paroisse, ont ainsi tenu à exprimer leur joie.

 [rouge]Et après ?[/rouge]

À la fin de la messe d’ordination, les remerciements se sont enchaînés, le père Jean-Marie Texier se réjouissant en particulier de cette « consécration d’une pierre vivante » de l’Église.

C’est avec « joie et émotion » que le nouveau prêtre a adressé lui aussi de nombreux remerciements, avant de conclure :« J’ai besoin de chacun d’entre vous pour m’apprendre à devenir prêtre, prêtre de Jésus-Christ ». Une déclaration en forme de prière ; il appartient maintenant à chacun d’y répondre au mieux.

Le père Rodolphe Emard célèbrera ce lundi 13 août sa première messe à 18 heures en l’église du Saint-Esprit, à Trois-Mares.

(Photos : Sonia Delecourt)


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2022 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH