logo article ou rubrique
Assemblée du CDP : gros plan sur la paix
Article mis en ligne le 1er avril 2022

par Centre diocésain d’information

Le 23 mars dernier, le Conseil diocésain de pastorale s’est réuni en assemblée plénière à Saint-Denis. Paroisses et mouvements ont répondu présents pour cette journée dont le thème était : « Avec qui et comment je marche pour la paix » Une journée fortement colorée par la question de la guerre en Ukraine. Le matin, plusieurs intervenants se sont succédé : l’historien Gilles Gauvin pour le contexte historique et les enjeux géopolitiques autour de l’Ukraine, le géographe Wilfrid Bertile pour les conséquences sociales et économiques de cette guerre pour l’Europe et La Réunion, le père Isaïe Audhuy (Béatitudes) pour les interférences entre les Églises et les pouvoirs politiques en Russie et en Ukraine (lire ci-dessous). Ces interventions ont nourri les carrefours de l’après-midi, davantage ciblés sur « la paix au quotidien ».

Quelles sont les interférences entre les Eglises et le pouvoir politique en Russie et en Ukraine ? (plan de la conférence)

 Poids et importance de l’histoire

Les origines et nécessité de connaitre l’histoire passée :
• Naissance de la ‘Russ de Kiev’ avec Vladimir 1er dit ‘le Grand’ (988).

• Concile de Florence (Ferrare-Firenze) 1438-1439 – 1453 Chute de Contantinople

Rejet du concile de Florence dans la deuxième partie du 15e siècle.

• Rejet de la plupart des Eglises Orthodoxes, ayant participée au concile, y compris de la ‘Russ moscovite’. 1595 naissance de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne unie.
• Vers 1510-1511, Revendication d’un Patriarcat de Moscou, en tant que ‘3e Rome’,
• Abolition du Patriarcat et établissement du Saint Synode en 1721 par le tsar Pierre 1er

La période contemporaine :

• Durant toute la période communiste. L’Eglise officielle orthodoxe russe va être soumise au pouvoir communiste.
• 1946 Dissolution de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne par Staline, et intégration de force à l’Eglise orthodoxe du Patriarcat de Moscou
• En 1991, proclamation de l’indépendance de plusieurs pays, anciennes républiques de l’URSS, et parmi celles-ci de l’Ukraine.
• 2016 Concile panorthodoxe en Crète convoqué par le Patriarche œcuménique de Constantinople Bartolomeos 1er.
• 2018, schisme intra-Orthodoxe, entre les Patriarcats de Moscou et de Constantinople, à propos du Patriarcat de Kiev (Ukraine).

 Actualité et retour « opaque » aux sources religieuses

La période actuelle

a) Le vide existant, conséquence de l’éclatement de l’URSS : ‘La nature a horreur du vide’
b) La nouvelle idéologie porteuse de : le ‘Monde russe’ (‘Russkiy mir’)
c) La situation actuelle de l’orthodoxie en Ukraine
d) Des raisons diverses de ne pas lâcher l’Ukraine

L’Eglise orthodoxe en Ukraine

1° L’Église orthodoxe ukrainienne du patriarcat de Moscou (l’EOU-PM), a été rattachée canoniquement au patriarcat de Moscou et de toute la Russie, et est née en 1686 de la domination russe sur l’Ukraine. Jusqu’à 2014, L’EOU-PM demeurait la première Église d’Ukraine avec la majorité des fidèles.

2° L’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev (l’EOU-PK), expression de volonté d’autonomie des Ukrainiens, créée contre l’avis de Moscou en 1992 par le métropolite Philarète. Élevée en Patriarcat en 2019, avec le Patriarche Épiphane de Kiev.

3° L’Église orthodoxe autocéphale ukrainienne (EOAU) a été créée en 1921. Elle s’est rattachée au Patriarcat de Kiev, lors de la consécration du Patriarche Épiphane.

Télécharger le texte intégral de l’intervention du père Isaïe Audhuy


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2022 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH