logo article ou rubrique
« Nous sommes face à une renaissance de l’humanité. »
Article mis en ligne le 25 mai 2013
dernière modification le 27 mai 2013

par Séverine Gourville

Dans un entretien accordé au magazine la Vie, le philosophe Michel Serres dresse un portrait pour le moins optimisme sur l’évolution de nos sociétés contemporaines. Interviewé à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage « Petite Poucette », le penseur revient notamment sur le concept d’innovation et l’avènement de l’ère de la communication.

«  L’innovation est toujours inattendue. Elle passe le plus souvent par un endroit que l’on ne pouvait pas imaginer » explique l’historien des sciences. Partant de ce constat, la question à laquelle tente de répondre le philosophe est celle de la nouveauté. Qu’y a-t-il de nouveau aujourd’hui ? 
Selon Michel Serres, il existe dans le présent des nouveautés que l’on ne voit pas.

Parmi celles-ci, il est un phénomène que le penseur décèle dans l’évolution du monde. Le passage de la société de production (société industrielle dont en Europe la Ceca était le fer de lance) à la société de la communication actuelle dont l’archétype est cet individu que le philosophe nomme « Petite Poucette ».

« Elle est née au moment où les nouvelles technologies sont devenues communes (1985-1990). Elle est l’enfant d’Internet et du téléphone mobile. Pour elle, l’ordinateur n’est pas juste un outil, il fait partie intégrante de sa vie. (…) Elle crée de nouvelles appartenances, de nouveaux liens sociaux, bouscule le rapport au savoir et le rapport à l’autorité. Elle construit un nouveau monde » décrit le penseur.

Alors que pour beaucoup l’usage de ces nouvelles technologies diminueraient les capacités intellectuelles, provoquerait de nouvelles addictions et enfermerait l’individu dans une virtualité coupée du réel, Michel Serres y voit de formidables opportunités. « Ce qui arrive à Petite Poucette est extraordinaire : elle tient en main son portable et me fait soudain découvrir le sens du mot « maintenant ». Tout le monde croit que c’est un synonyme d’aujourd’hui. Non, « maintenant » signifie « tenant en main ». Petite Poucette tient en main les lieux grâce au GPS, toutes les informations grâce à Wikipédia et d’autres moteurs de recherche et toutes les personnes qu’elle peut appeler dans le monde, puisqu’un théorème du « petit monde » dit qu’en quatre appels je peux joindre qui je veux » explique-t-il.

Pour Michel Serres, les nouvelles interactions entre l’Homme et les technologies de l’information et de la communication aboutissent à l’avènement d’une nouvelle culture. «  Aujourd’hui, une nouvelle culture débarque. C’est tout simplement ce qui nous arrive : nous sommes face à une nouvelle renaissance de l’humanité. (…) c’est enthousiasmant d’avoir un monde nouveau à fabriquer » s’enthousiasme le philosophe octogénaire.


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH