L’île Maurice met en avant son potentiel aquacole
Article mis en ligne le 11 juin 2013
dernière modification le 6 juin 2013

par Laura Bassetti

Le gouvernement mauricien a décidé de miser sur son potentiel aquacole et envisage de mettre en place très rapidement un chantier dédié à la pisciculture ainsi qu’à la culture des algues et des huîtres perlières. Au final, 22 sites devraient être ouverts, une initiative axée sur les atouts de l’île et visant à privilégier un essor économique.


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2022 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH