logo article ou rubrique
3 décembre : Fête de saint François Xavier, patron du diocèse de La Réunion
Article mis en ligne le 3 décembre 2020
dernière modification le 2 décembre 2020

par Fr Manuel Rivero o.p.

En ce 3 décembre, l’Église catholique célèbre saint François Xavier[[Xavier Léon-Dufour, Saint François Xavier, Itinéraire mystique de l’apôtre. Paris. DDB. 1997.], jésuite, patron des missions avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et patron du diocèse de La Réunion.

Né en Navarre en Espagne en 1506, François Xavier fait ses études à Paris où il rencontre saint Ignace de Loyola avec qui il fondera la Compagnie de Jésus. Ordonné prêtre à Venise en Italie, François Xavier sera envoyé par Ignace aux Indes pour remplacer un autre jésuite prévu pour cette mission mais qui était tombé malade. Saint François Xavier était poussé vers l’Asie dans un grand élan de générosité et de foi. Parti de Lisbonne, il sillonna les océans dont l’océan Indien pour rejoindre Goa (Inde), Singapour et le Japon. Son rêve était de parvenir en Chine mais il mourra sur l’île de Sancian aux portes du continent chinois le 3 décembre 1552. Il avait quarante-six ans.

Convoqué par le pape Paul III dans le cadre de la réforme protestante, le concile de Trente (1545-1563) engendra un grand mouvement missionnaire dont la Compagnie de Jésus fait partie.

Aussi bien sur les bateaux au cours des traversées en mer qu’à terre lors de ses missions pour lesquelles il avait été nommé nonce apostolique, saint François Xavier consacre ses journées aux soins des malades et à l’annonce de l’Évangile en accordant la grâce du baptême à des dizaines de milliers de personnes. Les enfants lui réclament des prières car la foi grandit avec la prière et par la foi ils recevaient la vie de Dieu dans leur âme.

Il contemple les merveilles que Dieu réalise par la catéchèse et les sacrements. Il n’hésite pas à interpeller les étudiants en théologie de l’université de Paris qui investissent leur temps dans les belles lettres tandis que des centaines de milliers de personnes ignorent en Asie le mystère du Salut.

Saint François Xavier était fasciné par la rencontre avec les cultures et les religions orientales. Pour communiquer au cours des missions, il faisait appel aux interprètes. Il parlait le basque, l’espagnol, le français et le portugais ; il ânonnait le tamoul, le malais et le japonais.

Quand j’étais lycéen au Pays basque espagnol, j’ai eu la grâce de participer à une route spirituelle sur les pas de saint François Xavier, en marchant depuis Pampelune en Espagne jusqu’au château de Xavier, ancienne propriété que la mère de saint François Xavier, Maria de Azpilicueta, avait apportée en dot à son mariage. C’était un 3 décembre. Ce pèlerinage avait lieu dans la nuit. Il faisait tellement froid que nous avions mis des papiers journaux sur nos visages pour nous réchauffer. Mais la joie habitait nos cœurs !

Saint François Xavier a été canonisé en même temps que saint Ignace de Loyola et sainte Thérèse d’Avila en 1622 par le pape Grégoire XV. Ce fut une grande fête populaire.

Dans l’église du Gesù à Rome se trouve dans un reliquaire le bras droit de saint François Xavier qui a baptisé tant et tant de personnes. Dans cette même église jésuite sont vénérées les reliques du fondateur, saint Ignace de Loyola. Plus récemment, les restes du père Pedro Arrupe, ancien Général de la Compagnie de Jésus, missionnaire au Japon, y ont pris place pour honorer son élan missionnaire. Le pape François, jésuite lui-même, exhorte les catholiques à vivre « en sortie », à la rencontre des autres.

Puisse l’intercession de saint François Xavier attirer la bénédiction divine sur La Réunion !


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH