logo article ou rubrique
Rencontre des aumôniers de prison de l’océan Indien
Article mis en ligne le 17 octobre 2016

par Fr Manuel Rivero O.P., Aumônier du centre pénitentiaire de Domenjod, Animateur diocésain de la pastorale des prisons

Pendant trois jours, du 25 au 28 septembre 2016, les aumôniers des équipes de la pastorale des prisons de l’océan Indien (prêtres, religieuses et laïcs de La Réunion, de l’Île Maurice et des Seychelles) se sont retrouvés à l’île Maurice pour partager sur leurs missions dans les différents centres pénitentiaires : présentation des équipes et des prisons, activités (groupes de parole, catéchèse, chorales, messe, prières, entretiens individuels, spectacles…), outils de pastorale, enjeux pour l’annonce de l’Évangile, témoignages, travail œcuménique et dialogue interreligieux...

Le père Eddy Coosnapen , aumônier de prison à Maurice, a bien organisé avec son équipe l’accueil des participants de La Réunion et des Seychelles. Les réunions ont eu lieu au Thabor (Beau-bassin), espace magnifique en pleine nature, lieu habituel des formations pour le diocèse de Maurice.

Chaque pays a des caractéristiques propres. Maurice possède neuf prisons alors que La Réunion en compte trois (Domenjod, Le Port et Saint-Pierre). La gestion de la sécurité et la vie quotidienne des personnes détenues diffère d’une île à l’autre.

Aux Seychelles, le père Yves Ngowegui, spiritain, a redynamisé l’équipe pastorale dans la prison de Mahé après avoir rencontré en 2015 les aumôniers réunionnais à Domenjod, Le Port et Saint-Pierre. Il compte maintenant sur une équipe de quinze personnes. Il envisage de se rapprocher des pasteurs protestants qu’il voit peu. Par ailleurs, il regrette aussi le prosélytisme musulman en prison avec des offres matérielles, qui a attiré des catholiques fragiles et en souffrance.

Maurice favorise de façon remarquable le travail en détention : pâtisserie, boulangerie, légumes, élevage de poulet, œufs, canards, lapins, artisanat… Le Commissaire du gouvernement mauricien nous a fait part du souhait de l’institution de nourrir la population pénale –2200 personnes détenues– avec la production interne.

Trois ex-détenus de Maurice, deux hommes et une femme, ont témoigné de l’apport de l’Église pendant leur long temps d’incarcération. Rencontre émouvante et encourageante pour l’apostolat en prison.

Maurice souffre de la présence de nombreux trafiquants de drogue qui représentent 30% de la population pénale et qui ont à purger de longues peines. 60% des détenus sont jeunes, entre 18 et 35 ans.

Le programme à la radio nationale MBC, « Les barreaux n’arrêtent pas la vie », diffusé chaque dimanche après-midi en direct, est très suivi et apprécié. Il permet l’échange de messages entre l’extérieur et l’intérieur des prisons, entre les familles et les détenus.

Mgr Maurice Piat, évêque de Maurice, qui vient d’être nommé cardinal, nous a fait l’honneur de passer la dernière soirée avec toutes les équipes de la pastorale des prisons.

La date de la nouvelle rencontre des aumôniers de prison a été fixée au mois de juin 2018 à La Réunion avec le souhait d’y inviter des représentants de Mayotte, Rodrigues et de Madagascar.


puceContact puce RSS

2009-2020 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH