logo article ou rubrique
Message de Pâques de Monseigneur Aubry : Ressusciter l’Espérance
Article mis en ligne le 4 avril 2021

par Centre diocésain d’information

Voici Pâques ! Un grand « week-end » de trois jours… avec des œufs en chocolat ou de vrais œufs bouillis et colorés que les enfants vont dénicher dans le jardin. Joie des rencontres familiales malgré le nombre restreint de participants et les contraintes sanitaires à respecter. « Joyeuses Pâques » ! Cela fusera de toutes parts. Tant mieux. Mais ce n’est pas l’essentiel… si essentiel aujourd’hui. Nous n’aurions pas la fête de Pâques s’il n’y avait pas eu Jésus. Et nous n’aurions pas parlé de Jésus s’il n’était pas ressuscité.

Jésus meurt. Les apôtres sont catastrophés. C’est la débandade. Seul saint Jean se retrouve debout au pied de la croix avec Marie, la mère de Jésus, Marie femme de Cléophas et Marie-Madeleine. Le corps de Jésus est placé dans un tombeau mis sous scellés, surveillé par des gardes. Au petit matin du troisième jour, Marie-Madeleine dont le cœur est polarisé vers le cœur de Jésus s’en va prier au tombeau. Seule. Stupeur. Plus de gardes. Le tombeau a été ouvert et il n’y a personne dedans.

Paniquée, Marie-Madeleine s’en va trouver Pierre et Jean. « On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l’a déposé ». Les deux disciples courent au tombeau et qu’est-ce qu’ils voient à l’intérieur après y être entrés ? « Les linges posés à plat ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place ». Alors ils comprennent que c’est là la signature de Jésus qui avait dit au sujet de lui-même : « Je suis la résurrection et la vie ».

Joie de Pâques ! La lumière a jailli du tombeau. Jésus ressuscité multiplie ses rencontres : avec Marie-Madeleine, les disciples d’Emmaüs, les dix apôtres – Judas s’étant suicidé et Thomas absent – puis les onze, Thomas étant alors présent et proclamant Jésus « Mon Seigneur et mon Dieu ». Viendront ensuite l’Ascension ; Jésus remonte au ciel avec son corps de gloire et puis la Pentecôte. La mission de l’Église est lancée dans le souffle de l’Esprit Saint. Il s’agit de ressusciter l’Espérance. « Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps ». (Mth 28, 19-20). La résurrection de Jésus est le prélude à notre propre résurrection : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jn 11,25).

La mort est morte. Elle est vaincue par la vie. Par le Vivant. En période d’épidémie Covid-19, il est indispensable de respecter les gestes barrière et toutes les consignes sanitaires. Et arrachons-nous à la tentation de nous laisser engluer dans la déprime ambiante. La mort est morte. Elle est vaincue par la vie. « Aimons-nous les uns les autres ». Cela veut dire aussi « soutenons-nous les uns les autres ». Dans le respect et la prise en considération de nos légitimes différences, qu’émerge et se développe une « conscience réunionnaise » qui permettra à tous de travailler à un véritable bien commun. Que chacun puisse avoir les moyens de vivre et de faire vivre, avec la fierté de pouvoir participer à la construction d’une société fraternelle sur notre île que nous aimons tant.
En cette fête de Pâques, le Christ ressuscité nous invite à l’Espérance au-delà de toute espérance. Alors, avec Lui,
• Dresse la tête et rouve le zyeux
• Rouve ton cœur et donne la main
• Mette ensemb’ et fais lève l’espérance.
Lumineuses et joyeuses fêtes de Pâques 2021 ! 

Monseigneur Gilbert Aubry


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH