logo article ou rubrique
L’appel décisif des catéchumènes : une joie pour tout le diocèse
Article mis en ligne le 27 février 2012

par Evelyne Gigan, Françoise Adam de Villiers

Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces... Murmurée, à peine amplifiée par le micro, la prière s’élance dans la grande église du Saint-Esprit, à Trois-Mares. Les voix des catéchumènes, celles de leurs familles et amis, celles des paroissiens viennent s’y joindre. Ils sont une quinzaine de catéchumènes, venus de différentes paroisses du diocèse, présents pour cette cérémonie de l’appel décisif qui marque une étape importante dans leur cheminement vers leur baptême. Avec eux, de nombreux « recommençants » : cinquante exactement. Ceux-là ont reçu le baptême peu après leur naissance, mais ne sont pas allés plus loin dans leur initiation à la foi chrétienne. Ils demandent à recevoir l’eucharistie, la confirmation.

L’événement concerne non seulement ces soixante-huit personnes et leurs proches, mais tout le diocèse, toute l’Église qui se réjouit à chaque fois qu’une personne choisit de suivre le Christ. Trois autres catéchumènes n’ont pas pu venir : ils n’en sont pas moins présents dans la prière de tou(te)s. Et quand, une fois la dizaine de chapelet priée, la procession d’entrée s’avance, c’est d’un même cœur, unis dans une foi qui les entraîne bien au-delà des limites de l’île, que tous entrent dans la célébration.

Dans les mémoires des catéchumènes et des recommençants se déroule alors sans doute l’écheveau des souvenirs, l’enchaînement de rencontres, de circonstances et de paroles qui les a conduits là. Et, aujourd’hui, l’appel de Dieu qu’ils ont entendu est repris par la voix du vicaire général, Daniel Gavard, qui parle « au nom du Christ et de l’Église ». Car si chacun(e) a exprimé son désir de devenir chrétien(ne), c’est bien le Seigneur qui prend l’intiiative : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis » (Jean 15, 16).

Chacun(e) est appelé(e) par son nom, et son parrain ou sa marraine, son accompagnateur confirment qu’il ou elle avance, dans sa vie quotidienne, sur un chemin d’Évangile, en lien avec l’Église, en se donnant les moyens de consolider sa foi.

Une étole de couleur violette est aussi remise à chacun(e) : elle symbolise leur ancienne vie, ce « vieux vêtement » dont ils (elles) se dépouilleront au jour de leur baptême pour « revêtir le Christ ». Une vie radicalement nouvelle qui sera alors signifiée par le port d’un vêtement blanc.

Ce rite de l’appel décisif se termine par une signature : celle que les catéchumènes posent sur le registre des futurs baptisés. Un registre qui sera « confié aux dominicaines de Saint-Denis », a précisé par la suite le diacre Jean-Marc Rivière, responsable du Service diocésain du catéchuménat. Les religieuses prieront pour les catéchumènes tout au long de ce carême au cours duquel ils continueront à cheminer en Église. Jusqu’à la veillée pascale au cours de laquelle catéchumènes et « recommençants » recevront les sacrements de l’initiation : baptême, eucharistie, confirmation.

(Retrouvez le témoignage de catéchumène ci-dessous)


puceContact puce RSS

2009-2020 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH