Film et spiritualité : « Monsieur Vincent » à Saint-Denis
Article mis en ligne le 15 juillet 2010
dernière modification le 16 septembre 2010

par La Rédaction d’Église à La Réunion

Dimanche 19 septembre, à 17h30, dans le cadre de Film et Spiritualité, le Centre Saint-Ignace propose une rencontre autour du film Monsieur Vincent de Maurice Cloche.

Film de Maurice Cloche, France, 1947, avec Pierre Fresnay, Aimé Clariond, Jean Debucourt, Lise Delamare, Germaine Dermoz, Gabrielle Dorziat, Pierre Dux, Yvonne Gaudeau. Oscar du meilleur film étranger 1948.

Le film retrace l’extraordinaire destin de Saint Vincent de Paul, né près de Dax dans les Landes, père de la charité, figure majeure de la sainteté au cœur du XVIIe siècle, le grand siècle français.

A l’époque de la sortie du film, la guerre de 1939-45 était finie mais demeurait fraîche dans les mémoires. L’heure était à la reconstruction. Le cinéma se devait de donner aux spectateurs des images rassurantes. Des saints laïcs ou chrétiens, dont le grand acteur Pierre Fresnay devint, un temps, le spécialiste. Ici, il incarne Saint Vincent de Paul avec une sobriété un peu trop jouée qui a vieilli. Il a quand même obtenu le prix d’interprétation au Festival de Venise en 1947 pour ce rôle légendaire. Les dialogues, de Jean Anouilh, sont excellents. Ce fut un énorme succès international.

En 1660, il y a trois cent cinquante ans, s’éteignait Saint Vincent de Paul. Tous ceux qui se réclament de sa spiritualité et de son engagement au service des plus petits, des plus pauvres célèbrent actuellement cet anniversaire. De son vivant, il a procédé à trois fondations : en 1617, les Dames de Charité (aujourd’hui Equipes Saint Vincent), en 1625, les Prêtres de la Congrégation de la Mission (ou Lazaristes, qui ont été très présents à l’origine de l’évangélisation de La Réunion) et, en 1633, avec le concours de Sainte Louise de Marillac, les Filles de la Charité. Sa fécondité spirituelle s’est poursuivie au XIXe siècle : le Bienheureux Frédéric Ozanam s’est nourri de l’esprit de Monsieur Vincent pour créer la Société Saint Vincent de Paul, œuvre caritative toujours très vivante auprès des plus démunis. Ce qui permet aujourd’hui de définir la « famille vincentienne » comme un ensemble de personnes et d’institutions unies par une caractéristique commune et fondamentale : suivre Jésus Christ serviteur et évangélisateur des pauvres, à la manière de Saint Vincent de Paul.

A l’approche de la Saint Vincent de Paul, le 27 septembre, Monsieur Vincent, classique du cinéma français d’après-guerre, est donc l’occasion de s’associer à l’année jubilaire de la grande famille vincentienne dont la figure tutélaire demeure si aimée et respectée dans le peuple chrétien et l’opinion publique.

(Centre St Ignace - 31, rue Ste Anne à Saint-Denis. Tél : 0262 90 28 39.)


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2022 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH