Bandeau
Diocèse de La Réunion
Slogan du site

Site d’informations de l’Église catholique à La Réunion. La vie des paroisses, des mouvements et des services du diocèse.

logo article ou rubrique
Échos du Conseil diocésain de pastorale (septembre 2018)
Article mis en ligne le 22 octobre 2018

par Centre diocésain d’information
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Tous les deux mois, le Conseil diocésain de pastorale rassemble délégués des doyennés, doyens et délégués des mouvements/services, avec l’évêque et les vicaires épiscopaux, afin de faire le point sur ce qui se vit dans l’Église à La Réunion et toute la société. Retour sur la rencontre du 23 septembre 2018.

 Vécu dans l’Église

Doyenné de Saint-Denis Ouest
C’était le temps des fêtes patronales.
Il y a eu une messe de rentrée dans le doyenné, et la fête du sacerdoce.
Des travaux ont été faits dans les cures, en partie par des bénévoles jeunes.
À l’occasion du 27° anniversaire de l’émission du Rosaire sur Radio Arc-en-ciel, chapelet avec les jeunes a été organisé chez les moniales dominicaines.

Doyenné de Saint-Louis
Fête de Notre-Dame de la Salette : 2500 personnes ont participé à la marche de Saint-Louis à la Salette, mais beaucoup ne s’étaient pas inscrites. Il est rappelé qu’il est important que tout le monde soit inscrit, pour le ravitaillement et la logistique, mais surtout pour les assurances.
À Saint-Louis, une journée de prévention des risques incendie dans les églises a été organisée : comment apparaît le feu, comment utiliser les extincteurs, canaliser l’évacuation… Cela a permis de mettre en évidence les manques matériels et humains.
Rassemblement diocésain des servants d’autels s’est déroulé à Gol les Hauts. Relance de la pastorale des jeunes.
À Étang-Salé, une nouvelle « grotte de Lourdes » a été mise en place.
Messe d’engagement des catéchistes le 19 août, et bénédiction des effets scolaires le 26 août.
Mise en place dans le doyenné d’une carte d’invitation aux célébrations : chaque paroisse mettra un tampon pour indiquer la participation des enfants à la messe dominicale.
Le père Arthur Andriamparany (carme) connaît actuellement des épreuves douloureuses (décès familiaux).

Doyenné de Saint-Gilles les Hauts
Un pèlerinage des pères de familles s’est déroulé les 30 juin et 1er juillet : 100 personnes y ont participé.
Le père Myscille a célébré sa première messe dans sa paroisse de naissance (paroisse Saint Pie X à Tan-Rouge).
Messe d’envoi pour les catéchistes : un seul homme parmi elles.
Deux nouveaux vitraux ont été posés dans la chapelle de la Petite France.
Formation sur la Bible pendant cinq semaines.
Jeunes : le groupe ’’OSE’’ (Sœur Marie-Claude Gerbandier, salésienne) et le MEJ sont bien implantés et ont leurs rencontres régulièrement.
Préparation des 25 ans de vie sacerdotale du père Frézy et des 60 ans de vie religieuse de sœur Bernard Marie Brézé le 30 septembre.
Neuvaine pour la fête patronale de Trois-Bassins le 15 septembre.

Doyenné du Tampon
Caravane d’adoration le 31 août : beaucoup de personnes ont répondu à l’invitation bien que le temps soit vécu de 20 heures à 21 heures.
Moment de partage avec le père Pierre Myscile.
Début de la neuvaine à N.-D. de la Salette dans les paroisses.
Le dimanche à 18 heures, eucharistie au centre ville (paroisse Saint-François de Sales) animée par des jeunes.
Un catéchumène de 25 ans a été baptisé le 23 septembre.
Catéchèse : chaque année a eu ou aura sa célébration de rentrée. Face au manque de catéchistes, un appel a été lancé aux parents. Cependant, l’effectif est en baisse, certains enfants ne se sont pas réinscrits. Certains ne sont pas présents aux eucharisties. Les horaires du catéchisme ont été aménagés en tenant compte des activités des enfants et des classes. Les catéchistes disent que les livres du diocèse ne sont plus adaptés ; ils n’arrivent plus à travailler avec. Est-ce que la catéchèse tient compte du modèle familial ? Il nous faut accueillir les familles dans ce qu’elles sont, avec leurs réalités.
Remarque : le vivre ensemble peine un peu face à l’individualisme.
Jusqu’ici, on note peu d’intérêt pour l’exhortation Gaudete et Exsultate, et pour le synode des jeunes d’octobre prochain.
Le 22 octobre s’est déroulée à Trois-Mares une journée de formation CPAE.
Questions pour l’évêque : À quoi servent les conseils de doyenné vu que les décisions sont déjà prises au niveau des instances diocésaines ? Quel est le devenir des bâtiments de l’ancienne aumônerie située au-dessus du stade près du lycée Roland-Garros ?

Mafate
Présenté par le père Stéphane Nicaise, doyen. Deux points soulevés : 1) Un doyenné pour très peu d’habitants répartis en plusieurs petits ilets, desservis par sept prêtres non résidents, mais peut-être le plus gros doyenné si on compte les 150 000 personnes qui passent annuellement dans le cirque ; ce qui pose le problème de l’accueil de ces personnes. 2) L’accueil des enfants qui quittent Mafate pour aller étudier dans les bas, au niveau du catéchisme : réticence de certains curés parce qu’ils ne savent pas ce qui s’est passé les années précédentes, si les enfants ont suivi régulièrement le catéchisme ; D’autre part, certains enfants ont été baptisés, mais les inscriptions sur le registre des baptêmes n’ont pas été faites (pas de secrétariat, oubli des prêtres de passages …). Rappel : tous les sacrements doivent être inscrits sur les registres de la paroisse du Guillaume.

CLER
Le 5 août, a eu lieu une première présentation des méthodes naturelles de contraception avec 30 couples puis une deuxième présentation à l’Etang-Salé avec 18 couples. Débats sur la pilule pour passer aux méthodes naturelles. Débats sur la PMA (procréation médicalement assistée) et sur la GPA (gestation pour autrui). Recherche d’un centre commun pour la présentation des méthodes naturelles.

Associations familiales catholiques (AFC)
La présidente de l’AFC Saint-Joseph Ouvrier (Anny-Claire Babillon) et son mari sont rentrés enchantés de la Rencontre mondiale des familles à Dublin. Les AFC prévoient déjà d’organiser une plus grande délégation pour la prochaine rencontre.
La fédération des AFC est partenaire du Safthon (manifestation autour du syndrome d’alcoolisation fœtale) où elle est en première ligne, notamment pour ce qui concerne les rencontres et l’éducation des jeunes mères ; cela permet d’être en relation avec les autres associations non catholiques.

Enseignement catholique
La messe de rentrée a été célébrée à Saint-Paul : « Connectons-nous à la même source ». Favoriser une pastorale des adultes et des jeunes. D’où : étendre les temps de ressourcement pour les adultes sur une journée (cette année : deux matinées et une journée complète). Formation pour les référents en pastorale (un par école). Au niveau national : plutôt que de faire une pastorale dans l’école, faire en sorte que l’école soit une pastorale ; essai cette année avec deux établissements, une école et un lycée, avec la participation des Ogec (Organismes de gestion) et des APEL (Associations de parents d’élèves). La journée des jeunes s’est bien déroulée l’an dernier ; des commissions jeunes dans les collèges et les lycées préparent la prochaine. Il s’agit de ré-enchanter son école, c’est-à-dire ré-enchanter des personnes, aimées par le Christ.

Mère de Miséricorde
Prise en charge d’un atelier pour les confirmands sur le thème de la famille à Tampon-centre. Journée des jeunes.

Renouveau catholique
Le Pape demande d’expliquer ce qu’est l’effusion de l’Esprit Saint. À La Réunion, quelques personnes sont concernées par ce cheminement. Le Renouveau compte actuellement 37 groupes.

Secours catholique
Présenté par le nouveau délégué diocésain, M. Damien Roussy. Restructuration du mouvement avec un bureau renforcé, notamment au niveau spirituel avec l’arrivée du diacre Jacky Tévané, et d’un référent jeunes. Demande d’animation aux paroisses pour amener les pauvres dans les paroisses. Préparation d’une journée sur le thème de la Fraternité avec 5 ou 6 000 personnes ; cela se terminera par un concert avec des participations nationales et locales (samedi 8 décembre).

Équipes du Rosaire
Du 20 au 25 août, participation à la Fédération des Equipes du Rosaire de l’Océan Indien à Maurice. Cela a permis de voir comment vivre les équipes des autres îles et d’avoir des relations avec elles. Actuellement il y a 10 secteurs dans le diocèse. En octobre et novembre, récollection pour tous les membres des 470 Équipes du Rosaire de La Réunion.

Au niveau mondial, on note :

  • Au retour de la Rencontre des Familles à Dublin, lors de la conférence de presse dans l’avion, le Pape a parlé de « psychiatre », en confusion avec le terme de « psychologue », ce qui a soulevé un tollé médiatique qui nous fait mal.
  • L’intérêt de la Rencontre des Familles a été totalement occulté par les affaires de pédophilie, en Pennsylvanie et en Irlande.
  • La lettre des évêques français sur la PMA : la réaction des partisans de la LGBT est perçue comme épidermique et brutale.

Le mot de l’évêque
Les trois axes sur lesquels il faut insister : rassembler, évangéliser, sanctifier.
Rassembler : Rencontres dans les paroisses, préparation aux sacrements, dimension familiale, dimension enseignement catholique, dimension jeunes, opération marche de la Salette, rassemblement, témoignages… cela socialise les gens.
Évangélisation : Rencontres avec d’autres partenaires non catholiques : formation incendie à Saint-Louis ; le Safthon avec les AFC, relation Église-société avec la CAF, mais faire aussi le lien avec Les Pèlerins de l’Eau Vive’. Lien aussi avec les médias : pour la PMA, comment marquer son désaccord sans manifestations de rues ? Par la dimension du témoignage.
Et puis aussi, l’ordination de Pierre Myscille et la relation avec la pastorale des jeunes. L’avant-Cédoi sur les jeunes.
L’ouverture sur l’Océan Indien : élargir nos regards dans un environnement catholique, mais avec d’autres.
L’action du Secours Catholique envers ceux qu’on oublie, qu’on ne regarde pas, pour « aller vers »…

Quelques nouvelles :

  • La pastorale des jeunes : Le père Pascal Mussard continue de s’occuper de la préparation des JMJ jusqu’à leurs réalisations en janvier 2019 pour le groupe diocésain (le père Sébastien Vaast envoie aussi un groupe aux JMJ en relation avec la famille ignacienne). Pour le reste, c’est le père Cédric Técher qui est le nouveau responsable.
  • Lors de l’avant-Cédoi, les évêques de l’Océan Indien ont envoyé un message aux jeunes.
  • La Commission diocésaine pour lutter contre la pédophilie sera bientôt établie officiellement. Les différents membres seront connus par circulaire.
  • Le texte du pape François Gaudete et Exsultate, est à approfondir en paroisses, mouvements et doyennés. Il servira de base pour l’Avent et comme thème pour l’année 2019.

Essayons de positiver et de voir ce qui est bien dans notre environnement, notamment sur la fonction politique, qui n’est pas seulement le fait des « hommes politiques », mais de chacun, en action sur le terrain.

 Vécu dans la société

Ce qui nous a marqués :

  • Démission de Nicolas Hulot et de Laura Flessel.
  • Le week-End « no-sport »
  • L’interdiction des téléphones portables dans les établissements scolaires
  • Baisse du pouvoir d’achat des personnes âgées.
  • Les catastrophes un peu partout : inondations, séismes…
  • La campagne sucrière : difficile avec le climat, la sécheresse, les pannes répétées
  • Les bananes, qui deviennent noires à cause de la maladie
  • La disparition des abeilles
  • Le livre bleu des Outre-Mer remit au Président : quid ?
  • « Traverse la route et tu auras un emploi ». Comment faire pour trouver un emploi ? 1/8e des chômeurs ne cherchent pas vraiment un emploi selon un intervenant
  • Augmentation des demandes d’aide alimentaire, et des SDF
  • Pub : des jeunes qui deviennent mécaniciens : ils se font « ramasser » par leurs parents. Il y a une dévalorisation des métiers manuels.
  • Le prélèvement des impôts à la source
  • Le rapprochement des deux Corée
  • Le défilé militaire de la Chine
  • Défiance entre les USA et la Chine
  • Le problème du Yémen
  • Les émigrés du Sud vers le Nord.

Le mot de l’évêque :
Actuellement deux missions importantes sont en cours à La Réunion :
• Le parquet national financier, pour les problèmes de corruptions dans des grands groupes
• Une mission des parlementaires européens. C’est positif : La Réunion apparaît comme un bon élève de l’Europe
La France se cherche sur les régions Outre-Mer. Il y a nécessité d’utiliser au maximum le principe de subsidiarité : la politique commence au ras du terrain.
• Le prélèvement à la source : il y a un risque au niveau de l’unité conjugale, chaque membre du couple étant prélevé comme un célibataire sans enfants, on ne reconnaît plus la communauté conjugale.

 La « Lettre au peuple de Dieu »

L’évêque présente succinctement la Lettre au Peuple de Dieu du pape François. Elle a été écrite après les révélations du procureur de Pennsylvanie sur le scandale des prêtres pédophiles de cette région.

Le texte a été découpé en quatre parties, hors l’introduction :
Carrefour 1 : correspondant au paragraphe 1 : Si un membre souffre. Carrefour 2 : § 2, jusqu’à « pour le présent et l’avenir ». Carrefour 3 : § 2, de « Conjointement à ces efforts » jusqu’à « renouveler de l’intérieur ». Carrefour 4 : § 2, de « Tout ce qui se fait » jusqu’à la fin

Les membres sont envoyés en carrefours, avec comme points de réflexion : Comment percevez-vous ce qui est dit dans le texte ? Que retenez-vous ? Que proposez-vous à notre niveau diocésain ou paroissial ?

Voici brièvement les « remontées » des carrefours :

Comment percevez-vous ce qui est dit dans le texte ?
(Carrefour 1) Dans un contexte de colère, la lettre apparaît comme nécessaire. C’est une décision courageuse du Pape. On est plein d’espérance car cela fait la lumière sur des choses qui sont tues depuis longtemps. Un regret : c’est un peu tard.
(Carrefour 2) Avoir une réponse communautaire, il faut qu’on assume tous. Le langage est à la portée de tout le monde et il est perçu de deux manières, à la fois par les chrétiens et les non-chrétiens, tout en faisant référence à la notion d’Evangile.
(Carrefour 3) Chacun se sent responsable
(Carrefour 4) C’est une affaire communautaire. Chacun doit se sentir responsable. 

Que retenez-vous ?
(Carrefour 1) On retient : « Les blessures qui restent ». Il y a toujours deux victimes : le jeune concerné et le prêtre. Des mots forts ! Le Pape ne s’est pas défilé : il dit que l’Église n’a pas toujours été à la hauteur. Cela nous touche.
(Carrefour 2) On retient : ne pas rester indifférent, mais agir pour développer une plus grande culture de protection générale. Cela donne une mauvaise image de l’Église.
(Carrefour 3) On retient : « La prière et la pénitence nous aideront ». La conversion personnelle.
(Carrefour 4) On retient : importance du jeûne et de la prière. Retourner à la source de l’Évangile. Dans ce genre de faits, il y a trois types de personnes : les victimes, l’auteur des faits, et ceux qui en ont connaissance.

Que proposez-vous à notre niveau diocésain ou paroissial ? 
(Carrefour 1) Propositions : Une plus grande vigilance dans l’accueil des nouveaux prêtres. Une vraie formation à la vie affective. Que l’Église prenne en compte les victimes, mais aussi les prêtres : il serait bon qu’ils aient davantage une vie communautaire. Pour les laïcs : ne pas avoir peur de faire un signalement.
(Carrefour 2) Propositions : Institutionnaliser des liens. Accompagnement d’écoute pour prendre en compte la dignité humaine, sociale de la personne victime d’abus. Observer ce qui se fait déjà dans la société, pour se faire aider. Accepter l’aide de l’extérieur.
(Carrefour 3) Propositions : Prendre conscience de la souffrance autour de nous. Il y a urgence à se mettre en route.
(Carrefour 4) Propositions : Si on a connaissance de ce genre de faits, il faut en parler, mais à qui ? Comment ? et pourquoi, si le mal est déjà fait ? Faire une prévention auprès des enfants, avec tact. Faire que tout le monde puisse voir ce qui se passe, notamment lors des entretiens privés comme la confession. Que les prêtres vivent en communauté de deux ou trois.

Le mot de l’évêque :
Retenons quelques phrases du message :

  • Introduction : « Considérant l’avenir, rien ne doit être négligé pour promouvoir une culture capable non seulement de faire en sorte que de telles situations ne se reproduisent pas mais encore que celles-ci ne puissent trouver de terrains propices pour être dissimulées et perpétuées. »
  • Paragraphe 1 : « … ce qui nous oblige à condamner avec force ces atrocités et à redoubler d’efforts pour éradiquer cette culture de mort. » […] « Un cri qui fut entendu par le Seigneur en nous montrant une fois encore de quel côté il veut se tenir. » […] « Nous ressentons de la honte lorsque nous constatons que notre style de vie a démenti et dément ce que notre voix proclame. »
  • Paragraphe 2 : « L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire. » […] « Cette solidarité à son tour exige de nous que nous dénoncions tout ce qui met en péril l’intégrité de toute personne. » […] « Nous avons tardé dans l’application de ces mesures et sanctions si nécessaires, mais j’ai la conviction qu’elles aideront à garantir une plus grande culture de la protection pour le présent et l’avenir. ». 
  • Paragraphe 3 : « Apprendre à regarder dans la même direction que le Seigneur, à être là où le Seigneur désire que nous soyons, à convertir notre cœur en sa présence. » […] « Le cléricalisme, favorisé par les prêtres eux-mêmes ou par les laïcs, engendre une scission dans le corps ecclésial qui encourage et aide à perpétuer beaucoup des maux que nous dénonçons aujourd’hui. »
  • Paragraphe 4 : « Tout ce qui se fait pour éradiquer la culture de l’abus dans nos communautés sans la participation active de tous les membres de l’Église ne réussira pas à créer les dynamiques nécessaires pour obtenir une saine et effective transformation. La dimension pénitentielle du jeûne et de la prière nous aidera en tant que peuple de Dieu … » […] « La pénitence et la prière nous aideront à sensibiliser nos yeux et notre cœur à la souffrance de l’autre et à vaincre l’appétit de domination et de possession … » […] « … afin que grandisse parmi nous le don de la compassion, de la justice, de la prévention et de la réparation. » […] « Elle [Marie], la première disciple, montre à nous tous qui sommes disciples comment nous devons nous comporter face à la souffrance de l’innocent, sans fuir et sans pusillanimité. »

Pour répondre à quelques remontées :

  • En parler, à qui ? A l’évêque, ou à la commission diocésaine quand elle sera fonctionnelle. Si on vous parle de ces faits-là, il faut dire aux gens : faites un signalement au procureur, sinon c’est l’évêque qui le fait.
  • Pour la formation psycho-affective : c’est déjà fait en France dans tous les séminaires. Cela permet de dire à un candidat : là, tu ne peux pas continuer.
  • Vivre en communauté : oui, pourquoi pas. Mais cela n’est pas facile à mettre en place parce que les prêtres ne sont pas tous d’accord. Et c’est plus difficile pour les prêtres diocésains.

Et l’évêque conclut : « La solidarité humaine passe avant la solidarité ecclésiastique ».

 Autres documents distribués

 Prochaines réunions

18 novembre 2018. 10 janvier 2019 (Assemblée plénière).


Agenda
► voir en pleine page

Évènements à venir

0 | 8

03
novembre
2018
lieuÉglise Saint-Jean Baptiste
horaire du samedi 3 novembre 2018
au vendredi 30 novembre 2018

12
novembre
2018
horaire du lundi 12 novembre 2018
au samedi 24 novembre 2018

29
novembre
2018

05
décembre
2018
lieu31 rue Sainte-Anne
Saint-Denis
horaire 18h45 - 20h00

  + 12 décembre
  + 19 décembre

16
décembre
2018
lieuCentre Saint-Ignace
31 rue Sainte-Anne
Saint-Denis
horaire 17h30 - 19h30

26
décembre
2018
horaire du mercredi 26 décembre 2018
au lundi 31 décembre 2018

03
janvier
2019
lieuLe Fanjan, 13 rue Georges Bizet, face à l’Observatoire astronomique
horaire du jeudi 3 janvier 2019 à partir de 16h00
au lundi 7 janvier 2019 jusqu'à 14h30

09
janvier
2019
lieuL’Eau Vive, 80 rue Marius et Ary Leblond
horaire 14h30 - 17h00

  + 10 janvier 2019
puceContact puceMentions légales puce RSS

2012-2018 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.22
Hébergeur : OVH